Accueil > Actualité BTP : Le gros oeuvre en chantiers > La preuve par le chantier > Center Parc Vienne Sud-Ouest : un chantier pharaonique dans les bois


Actualités KP1

Le gros œuvre en chantiers

Présentation des innovations, points clés de la mise en œuvre des produits et systèmes constructifs, reportages sur des chantiers exemplaires : chantiers alliant la construction durable, l'optimisation de l'isolation avec une dimension architecturale et environnementale.

Découvrez l’actualité de KP1 en images et en sons !

Center Parc Vienne Sud-Ouest : un chantier pharaonique dans les bois

La preuve par le chantier Construction en solutions préfabriquées Solutions précontraintes

    le 17 septembre 2014

800 cottages sur 264 ha, soit 68 000 m² de planchers EcoVS EMS KP1 ! Situé près de Loudun, au nord de la Vienne et à 20 mn du Futuroscope, le Center Parcs Vienne Grand-Ouest est le chantier des superlatifs par sa taille et l’optimisation de ses solutions constructives. Pour relever le défi : un négoce, Point P, et un groupement Gros Œuvre supervisé par l’entreprise Breuil. Visite guidée à la moitié du chemin.



Construit au cœur d’une forêt dans des zones marécageuses, les 800 cottages à ossatures bois du Domaine du Bois aux Daims se répartissent en 7 hameaux, comprenant chacun 10 à 20 ilots de 8 à 10 maisons de plain pied en ossature bois. Un chantier pharaonique, totalement invisible de l’extérieur, qui s’étire le long d’une route labyrinthique, sur plusieurs kilomètres.

Le premier challenge a concerné les fondations. Compte tenu de la nature très meuble du terrain, la solution initiale de dalles pleines a, en effet, été très vite abandonnée au profit d’une solution de “Pieux-Longrines”. Ainsi, des pieux métalliques de 5 à 6 m vont chercher le sol porteur et des dés en béton sont coulés en place, afin de supporter les longrines du plancher sur vide sanitaire EcoVS KP1 de chaque cottage.

 


Un choix constructif justifié tant les conditions météorologiques ont été très pluvieuses et entrainé une succession d’arrêts de travail dus aux intempéries, durant l’automne et l’hiver dernier, au niveau des VRD. La date d’ouverture du 15 mai 2015 étant impérative, les 4 entreprises du gros œuvre ont mis un grand coup de collier en début d’année pour rattraper le temps perdu. "Nous avons doublé les équipes, précise Benjamin Breuil. Du coup, nous avons déjà posé plus de 50 000 ml de poutrelles et sommes maintenant dans la situation inverse : en attente des équipes fondations.

Une préparation chantier minutieuse

“Suite à la consultation de l’entreprise Breuil, mandataire du projet, nous avons sélectionné le meilleur produit, sachant qu’ils voulaient une solution simple, rapide et non isolante, précise Jérôme Fayollat, chargé de Clientèle Gros-Œuvre des agences Point P de Loudun et de Migné-Auxances (86). Compte tenu de la forte concurrence entre négoces, nous avons proposé avec KP1 une solution EMS EcoVS avec un tarif attractif."

 

« Je suis dans le négoce depuis 1998, et c’est vraiment un projet démesuré par rapport aux volumes de livraison et au travail de préparation et de suivi. »
Jérôme Fayollat, chargé de Clientèle Gros-Œuvre des agences Point P de Loudun et de Migné-Auxances (86).








Si le produit a plu tout de suite par sa légèreté et sa facilité de pose, restait ensuite à caler un planning de livraison particulièrement minutieux. “Nous livrons en direct les 4 entreprises et on s’est très vite aperçu qu’il était impossible d’utiliser des semis complets, reprend Jérôme Fayollat. Ils désiraient, en effet, un déchargement par camions grues et d’une livraison par ilots de 8 à 10 cottages. Nous avons donc dû identifier précisément ce que faisait chaque entreprise et, après, sélectionner la liste de poutrelles et les entrevous de chaque ilot.”

Au final, Point P identifie 13 types de livraison qui se répètent plus ou moins dans le temps et créé un stock tampon sur l’agence de Loudun. Déclenchée à la demande des entreprises, la livraison des éléments de chaque ilot représente deux tours de camion grue de 2 tonnes.

Anticiper au mieux

"Nous avons fait les premiers démarrages mi-décembre, dans 15 cm de boue, ce qui n’était pas idéal, avec le soutien de Fabrice Tranchant de KP1 et d’un collaborateur de leur site de Rennes, chargé de montrer aux maçons les points techniques sur lesquels gagner du temps. Ce travail préparatoire a été payant et, maintenant, les livraisons se font sans aucun souci, surtout que nous avons dédié un chauffeur – Didier Denin – qui travaille presque à temps plein et connait parfaitement les lieux et les chefs de travaux. Nous passons les commandes 15 jours à l’avance à l’usine KP1 de Rennes et les éléments sont livrés à notre agence de Loudun. Puis, nous préparons les commandes par entreprise et livrons les quantitatifs de 4 à 7 cottages à l’avancement."



Des poutrelles sur mesure pour KP1


“Ce village vacances est avant tout un chantier de planification qui souligne toute la complémentarité du triangle industriel-négoce-entreprise au profit de l’efficacité et de la compétitivité.”

Fabrice Tranchant, responsable de secteur KP1.







Un chantier répétitif mais plein de surprises



Pour les entreprises de maçonnerie qui se partagent à deux chaque ilot, le challenge était simple : réaliser les planchers de 14 modèles de cottages, différents par leurs surfaces et leurs agencements. Mais si elles maîtrisaient parfaitement la technique- poutrelles Leader sans étais, entrevous EMS EcoVS et dalle de compression - leur réalisation a révélé son lot de surprises.

 

“Ces planchers se caractérisent par un nombre impressionnant de réservations, souligne Benjamin Breuil, qui dirige avec son père, Patrick, l’entreprise éponyme de 80 personnes, basée à Migné-Auxances. Nous avons donc réfléchi en profondeur avec notre bureau d’études et les équipes KP1 pour trouver les solutions les meilleures et les plus économiques, afin de faire passer une moyenne de 10 à 16 réservations par plancher et éviter le jumelage des poutrelles. Cela nécessite aussi beaucoup de précision lors de la pose et une rigueur dans notre organisation tout au long du chantier, si l’on veut respecter les délais, la qualité exigée par le maître d’ouvrage et sauvegarder ses marges.  D’ailleurs, depuis le démarrage nous avons gagné 5 jours par ilots pour la pose des réseaux, des planchers et de la dalle béton.”



 

“Se lancer dans un tel marathon est l’occasion de repenser totalement son fonctionnement afin d’améliorer sa productivité, du bureau d’études à la pose. C’est très exigeant mais passionnant et nous en ressortons grandi.”

Benjamin Brueil





 

 



Les équipes étant parfaitement rodées, les planchers sortent désormais de terre avec une régularité de métronome et laissent place aux autres corps, chargés d’assembler les murs et la toiture en structure bois ainsi que les aménagements intérieurs.

 


Réalisé en parallèle par Legrand Bâtisseurs, avec l’appui de Demathieu Bard, le centre village sort également de terre. Un complexe impressionnant de 26 000 m² de superficie, comprenant des commerces, des restaurants, une véritable ferme et un espace ludique Aqua Mundo de 6 000 m². Des infrastructures qui font la part belle aux prédalles et prémurs KP1.

 

 

Fiche technique

Maitre d’ouvrage : SNC Bois de la Mothe Chandenier

(Groupe "Pierre & Vacances Center Parcs)

Architecte des cottages : Jean de Gastines, Paris.

Groupement GO : Breuil, Boutillet, Moreau-Lathus et EGDC.

 

 

Les chiffres clés

-  300 millions d'euros d'investissements

-  26. 000 m² superficie des équipements centraux
-  6.000 m² superficie de l'Aqua Mundo
-  800 cottages répartis sur 264 ha
-  4.500 vacanciers capacité journalière
-  30 activités sportives et de loisirs
-  1.500 vélos
-  0 voiture dans le domaine piétonnier
-  500 à 1.000 emplois pendant la période des travaux
-  600 emplois directs pendant l'exploitation

- Mai 2015 : ouverture au public.





Recherche