Accueil > Actualité BTP : Le gros oeuvre en chantiers > La preuve par le chantier > La nouvelle vie du Grand Hôtel de Toulouse


Actualités KP1

Le gros œuvre en chantiers

Présentation des innovations, points clés de la mise en œuvre des produits et systèmes constructifs, reportages sur des chantiers exemplaires : chantiers alliant la construction durable, l'optimisation de l'isolation avec une dimension architecturale et environnementale.

Découvrez l’actualité de KP1 en images et en sons !

La nouvelle vie du Grand Hôtel de Toulouse

La preuve par le chantier Aménagement urbain

    le 03 juillet 2010

La nouvelle vie du Grand Hôtel de ToulouseDerrière les façades de ce bâtiment haussmannien, l'entreprise Thomas et Danizan accomplit un tour de force : démonter les ouvrages historiques, puis démolir et reconstruire un ensemble de commerces, bureaux et logements en respectant son architecture et ses décors d'origine. Un programme très ambitieux qui fait appel aux solutions poutres, prédalles et prémurs KP1.

Un hôtel de luxe de 150 chambres dessiné en 1899 par l'architecte Barthélemy Guitard, des bureaux administratifs à partir de 1974 et, pour finir, un bâtiment inoccupé puis squatté pendant 15 ans la vie de ce bâtiment haussmannien a été très agitée.



Heureusement, la page se tourne et dans un an, ce superbe bâtiment de la belle époque aura retrouvé tout son faste avec des commerces en rez-de-chaussée, des bureaux au premier étage et 42 logements sociaux et haut de gamme dans les étages.
Placé sous la responsabilité des architectes des bâtiments de France, ce programme ambitieux nécessite une rénovation totale particulièrement complexe, notamment par sa situation en centre ville avec 3 façades dont la principale dans une artère très fréquentée : la rue de Metz.


La nouvelle vie du Grand Hôtel de Toulouse'Initialement le projet prévoyait de conserver l'ensemble des planchers bois, explique Thomas Clauzel, conducteur de travaux de Thomas et Danizan, mais cela nécessitait beaucoup de reprises en sous oeuvre et devant l'état de vétusté général, nous avons proposé de démolir 80% du bâtiment et de conserver uniquement les façades extérieures, celles des 3 patios intérieurs, les murs de refent porteurs et les parties arrières du bâtiment suffisamment saines et trop proches des mitoyens.

Après l'enlèvement de tous les décors historiques (cf encadré), la démolition par le haut a nécessité la mise en place de contreventements et d'étaiements très étudiés pour maintenir, au fur et à mesure, la stabilité des ouvrages et des éléments à conserver : système en croix de Saint-André, butons entre les façades et les murs de refend des noyaux centraux




Prémurs, poutres et prédalles : le choix efficace de la précontrainte

La nouvelle vie du Grand Hôtel de Toulouse

Si nous avons effectué un gros travail de démolition, d'étaiement et de reprises en conservant la trame, il s'agit avant tout d'un chantier neuf à l'intérieur d'une enceinte en rénovation, précise Thomas Clauzel. Les sous-sols ont été creusés pour créer des zones de commerces utilisables. En sous oeuvre des murs existants, des fondations par micropieux supportent les ouvrages et, si côté poteaux, le choix s'est porté sur une solution coffrages PSE ferraillé et béton coulé compte tenu des multiples hauteurs, les nouvelles structures sont en solutions poutres-prémurs-prédalles.
'Les ouvrages en béton précontraint permettent de mieux maîtriser les cadences et posent moins de problèmes de rotations de matériel de coffrages dans un enceinte quasi close' précise Jean-Pierre Faelens le chef de chantier.

Nous avions, de plus, la possibilité d'avoir une emprise intéressante rue de Metz pour installer une grande grue et un emplacement pour réceptionner les semi-remorques avec un système de signalisation et de traversée piéton ajoute le conducteur de travaux. Il s'agit d'investissements supplémentaires mais en termes de zones de travail et d'efficacité de pose, c'est un choix très judicieux et efficace qui permet des cadences très intéressantes et très peu de besoins de stockage. Par contre, la préfabrication est assez lourde en production. Elle nécessite de bien étudier l'emplacement et l'encombrement des butons et des étais, mais surtout d'avoir des plans très précis et de contrôler les relevés et les côtes afin d'éviter les surprises de dimensionnement lors de la pose des éléments. L'utilisation des prémurs pour les voiles des escaliers et des ascenseurs permet également de ne pas monopoliser des banches et de la place. L'association de ces éléments va très vite et un étage se fait seulement en 7 jours ouvrés.

Ce challenge de préfabrication sur mesure nécessite un partenariat très étroit avec les équipes KP1. Pour chaque élément - prémur, poutre et prédalle - les dimensions exactes sont envoyées à l'avancement au BET KP1 qui fait l'exécution et fournit les plans de pose. Toutes les informations sont confirmées par l'entreprise avant de lancer la fabrication des produits et de livrer en temps et en heure. Au total, 2 000 m² de prémurs d'épaisseur 18 à 20 cm, 5 000 m² de prédalles et 1200 ml de poutres de différentes sections seront livrés. Le chantier emploie 30 compagnons. Une majorité travaille sous la grue et les autres à l'intérieur du bâtiment conservé. La fin du gros oeuvre est prévue à la fin de l'été 2010 pour une livraison au printemps 2011.


La nouvelle vie du Grand Hôtel de Toulouse

Fiche Technique

Maître d'Ouvrage : Pitch Promotion SA
Architectes : J.J Ory
BET & Direction des travaux : Iosis Sud-Ouest
BC : Socotec
Géomètre : Jean Sompayrac
Mandataire Démolition gros-oeuvre charpente couverture : Thomas & Danizan

Thomas & Danizan

Crée en 1872, l'entreprise de Bâtiment prend le nom de "Thomas & Danizan" en 1927, avant d'être reprise par Jean-Louis et Jean Bruno Pastorello en 1995. Aujourd'hui Thomas & Danizan compte une centaine de salariés pour un chiffre d'affaires de 21 millions d'euros.
Parmi leurs plus belles réalisations : la salle de concert Le Bikini à Ramonville Saint-Agne, la fontaine Les Nuages à Toulouse, la réhabilitation de la bibliothèque municipale de Toulouse ou encore la construction du nouveau lycée Galliéni à Toulouse.
23 chemin de Virebent 31200 Toulouse / 05 61 61 63 50
www.thomasetdanizan.fr

Une rénovation/construction très respectueuse

Malgré le défi d'une rénovation lourde, la volonté des architectes est de conserver le maximum d'éléments d'époque. Ainsi, avant la démolition, des photos et des relevés ont été pris des décors en staff, marbre et carrelage remarquables pour leur réfection à l'identique. La charpente bois, l'immense verrière de 1900, la lanterne, les bow-windows, les vitraux, le grand escalier magistral tout a été démonté, envoyé en restauration souvent en convois exceptionnels et sera réinstallé dans le bâtiment à partir du mois d'août. Et comme à la belle époque, le logo du Grand Hôtel viendra signer les vitres des commerces du rez-de-chaussée.

Des prémurs dans le ciel toulousain !

La nouvelle vie du Grand Hôtel de Toulouse

Le camion Prémurs KP1 se glisse derrière une palissade le long de la façade rue de Metz. Une grue presque à l'aplomb vient enlever les éléments qui sont mis en oeuvre dans la foulée pour la réalisation des murs dans les sous-sols, des cages d'escaliers et d'ascenseurs.

La nouvelle vie du Grand Hôtel de Toulouse

Le réflexe Premur

'Le réflexe Prémur devient aujourd'hui spontané dès que l'on parle de sous-sols enterrés, de cage d'escalier et d'ascenseur mais aussi de rendement chantier quand on manque de place, précise Frédéric Concato, chargé d'affaires KP1. D'ailleurs, nous donnons désormais systématiquement une variante Prémur au niveau de nos études. Le site de production de Graulhet bénéficie d'une grandeur de table impressionnante. Nous pouvons réaliser de très grands éléments de 3,8 par 12,3 m et nos camions peuvent les transporter sans nécessité de retournement ce qui est un atout en terme de logistique chantier : gain de temps, sécurité maximale. Le calcul et le suivi des éléments du Grand Hôtel ont été assurés par Donatien Manuireva pour les prédalles, Céline Meslin pour les poutres et Luc Lahaie pour les prémurs.





Recherche