Accueil > Actualité BTP : Le gros oeuvre en chantiers > La preuve par le chantier > Petit collectif nouvelle génération : Des planchers Silence pour le Promoteur Constructeur Moyse


Actualités KP1

Le gros œuvre en chantiers

Présentation des innovations, points clés de la mise en œuvre des produits et systèmes constructifs, reportages sur des chantiers exemplaires : chantiers alliant la construction durable, l'optimisation de l'isolation avec une dimension architecturale et environnementale.

Découvrez l’actualité de KP1 en images et en sons !

Petit collectif nouvelle génération : Des planchers Silence pour le Promoteur Constructeur Moyse

La preuve par le chantier

    le 22 juin 2016

Le petit collectif individuel groupé reprend des couleurs, porté par les nouvelles exigences de la loi SRU. Reste à faire beau, confortable et économique avec des solutions constructives simples, efficaces et reproductibles. Démonstration avec le constructeur Moyse sur la commune d'Ecole Valentin, près de Besançon.




Le Groupe Moyse démarre la production d’une nouvelle génération de petits collectifs baptisés Liberty Concept. “Si jusqu’à présent nous en avons fait accidentellement, nous souhaitons désormais développer ce type de produits, car on se rend bien compte que l’habitat individuel subit des attaques idéologiques notamment en zone urbaine, explique Gérard Moyse, son dirigeant. De plus, la loi SRU impose 20 à 30% de logements sociaux selon la taille de la commune et il s’agit de préserver notre volume d’activité.” 

Une diversification préparée minutieusement par le Bureau d’Etudes interne. “Nous avons analysé l’ensemble des systèmes constructifs et des équipements de nos gammes de maisons individuelles en intégrant une grille complémentaire de performances notamment en acoustique, précise Frédéric Bouvard son responsable. Nous travaillons également, si besoin, avec des architectes extérieurs afin de renforcer le design et l’intégration du bâtiment dans son environnement.” L’objectif ? Associer les avantages économiques du logement collectif avec l’indépendance et le confort d’une maison individuelle pour des programmes de 4 à 8 logements.








Construit à Ecole Valentin, dans le premier éco-quartier du Grand Besançon, la résidence Les terrasses de Valentin illustre ce nouveau concept Liberty. Sur un sous-sol commun abritant les parkings et les locaux à vélo, sortent de terre 8 logements, du T3 au T5 sur deux niveaux, sur une superficie totale de 662 m². L’architecture est particulièrement travaillée grâce à plusieurs artifices valorisant la pente naturelle du terrain : des hauteurs de façades différentes, des toitures en pente ou plane mixant les tuiles et les tôles laquées, des habillages en enduit teinté ou en voligeage sapin. Les logements, dont des T4 en duplex, sont tous traversant et ouverts sur des jardins privatifs ou des terrasses. L’ensemble est labellisé BBC avec une estimation de chauffage annuel de 119 euros pour 89 m² selon l’étude thermique.




Des prédalles sur le premier niveau

Autant de choix qui impliquent un gros œuvre très précis et soigné. Les murs sont en blocs béton rectifiés à joint mince, les prédalles du plancher rez-de-jardin intègrent un décalage d’un mètre, au centre du bâtiment, afin de s’adapter à la pente du terrain et les épaisseurs des dalles sont différentes - 23 cm en logements, 20 cm en terrasse - pour respecter les normes d’accessibilités PMR (Personne à mobilité réduite) avec un seuil de menuiserie encastré dans le plancher. 






Le choix des planchers Silence

De son côté, le plancher d’étage est en solution Plancher Silence KP1 avec des entrevous EMX 16+4 et des Isorupteurs dB EI30 en périphérie, intégrant une partie “spécial feu” afin d’assurer la résistance au feu conformément à la Réglementation sécurité incendie des logements collectifs de 2ème famille. L’intérêt de cette gamme innovante est son niveau de performance tant d’un point de vue thermique qu’acoustique. La pertinence de cette solution a été largement éprouvée par la réalisation de nombreux tests acoustiques en laboratoire avec le CSTB mais aussi des mesures “in situ” sur de opérations réalisées. En association avec différentes natures de produits qui composent les murs séparatifs, les planchers Silence ont à chaque fois démontré qu’ils permettent de répondre très largement aux exigences acoustiques de la NRA (Nouvelle Réglementation Acoustique) et du Label Qualitel.




“Le plancher Silence est le bon compromis entre performances thermo-acoustiques et une pose facile et rapide avec des produits légers parfaitement maîtrisés par les entreprises de maçonnerie, précise Christophe Goyard, Responsable Secteur Distribution KP1. La performance acoustique du plancher est apportée par l'association des éléments jouant un rôle de masse-ressort-masse. De bas en haut, nous avons la masse du plafond suspendu en plaques de plâtre, puis 100 mm d’isolant laine minérale, le plancher avec l'entrevous EMX dont la forme minimise la taille du plenum, la dalle de compression, un résilient acoustique qui absorbe les bruits d'impact et, pour finir, la chape support de revêtement de sol.”


“L’enjeu est de sélectionner des process constructifs offrant le meilleur rapport technico économique, respectant nos fondamentaux en termes de performances du bâti et de confort de vie et adaptés à nos équipes de pose actuelles.”

"Cette solution est plus compétitive qu’une solution prédalle ou dalle coulée en place pour cette taille de bâtiment, complète Frédéric Bouvard. Elle bénéficie d’une excellente valeur de pont thermique par la présence des rupteurs et KP1 dispose d’une longueur d'avance grâce à des procès-verbaux qui sécurisent le bureau de contrôle. Leur facilité de mise en œuvre fait aussi la différence. Nos maçons sous-traitant ne sont pas tous équipés de grues et ce choix nous permet de conserver les mêmes équipes avec la certitude d’une mise en œuvre traditionnelle qu’ils maîtrisent parfaitement. Enfin, les autres avantages sont liés à leur très grande facilité de stockage et à une diminution de la pénibilité sur chantier.” Un avis partagé par le maçon Romuald Constantini, en charge du gros-œuvre qui posait, pour la première fois des planchers Silence avec entrevous EMX.


Le Groupe Moyse vise le bas carbone


Présent en Franche-Comté, Bourgogne et Alsace à travers plusieurs marques, la philosophie du Groupe familial Moyse est très claire : être à la fois fédérateur de compétences interne et externe et rester l’interlocuteur unique de ses clients en maitrisant les fonctions primordiales : la conception, la commercialisation et le suivi de chantier.  A l’avant-garde des solutions techniques viables - premier chantier isolé par l’extérieur en 1981 et première maison BBC de Bourgogne Franche Comté - le constructeur, outre son virage vers le petit collectif, s’intéresse de très près à l’innovation et aux économies d’énergies. Pour preuve, l’acquisition récente du constructeur franc-comtois Plaisancia pour son expertise dans la maison passive et le lancement, en synergie avec le constructeur alsacien Maison Prestige, d’une nouvelle marque - Passion passive - qui vise la certification Passiv’Haus. Mais ce n’est pas tout : Moyse va, également réaliser avec 3F, le plus grand bailleur social de France, un programme démonstrateur. Composé d’un petit collectif et de deux maisons, ces 11 logements bénéficieront d’un bilan bas carbone avec le concours d’EDF et du bureau d’études thermiques Bastide & Bondoux. “Nous essaierons de répondre aux impératifs thermiques et économiques en s’appuyant sur plusieurs simulations réalisées avec l’appui du logiciel Elodie du CSTB, précise Gérard Moyse.” Quatre systèmes constructifs seront testés : éléments béton cellulaire avec ITE, monomurs béton cellulaire, briques de structure avec ITE et solution blocs coffrant PSE remplis de béton, mise au point par une filière de Chausson Matériaux.



Les chiffres clés 

Création en 1947 par Claude Moyse
Marques : Maisons Moyse, Maisons RocBrune, Moyse Promotion, Moyse Côté Sud Moyse 3D (Rénovation) et Plaisancia
BET partenaires : Néo-Energies (Le Creusot) et Bastide Bondoux (Saint-Priest)
Agences :  Dijon, Besançon, Belfort, Montbéliard 
Territoires : Franche-Comté (Territoire de Belfort, Doubs, Haute Saône et Jura), Bourgogne (Côte d’Or et Saône et Loire) et Alsace (Haut-Rhin)







Recherche