Accueil > Actualité BTP : Le gros oeuvre en chantiers > La preuve par le chantier > ECS et RT 2012 : un premier Milliwatt Ôbox sur l'île de beauté


Actualités KP1

Le gros œuvre en chantiers

Présentation des innovations, points clés de la mise en œuvre des produits et systèmes constructifs, reportages sur des chantiers exemplaires : chantiers alliant la construction durable, l'optimisation de l'isolation avec une dimension architecturale et environnementale.

Découvrez l’actualité de KP1 en images et en sons !

ECS et RT 2012 : un premier Milliwatt Ôbox sur l'île de beauté

La preuve par le chantier Maison écologique et économique Maison RT 2012

    le 21 octobre 2014

Avec sa mise en œuvre simple et rapide, l’étonnant entrevous récupérateur de chaleur Milliwatt Ôbox apporte une réponse innovante aux exigences de la RT 2012 concernant l’eau chaude sanitaire.
Un excellent joker pour gagner en performance sur le "Cep" (consommation d’énergie primaire), tout particulièrement en zone climatique H3, avec une double économie pour le constructeur et l’utilisateur. Démonstration avec le constructeur Les Demeures Corses, sur les hauteurs de Bastia.


Située à une altitude de 330 m, cette maison R+1 de 144 m² est en bloc béton, avec une isolation thermique associant doublage PSE, laine soufflée en combles perdus et plancher Milliwatt KP1 en vide sanitaire avec rupteurs périphériques + isolation du mur de refend. Des choix constructifs très “classiques” si ce n’est l’ajout d’un accessoire qui change tout : l’installation d’un module Ôbox dans le plancher Milliwatt KP1, sous le bac à douche de la chambre parentale, située en rez-de-chaussée.

Un entrevous récupérateur de chaleur sur eaux grises

Le rôle de cet entrevous Isoleader très spécial ? Récupérer les calories des eaux grises évacuées par le receveur de la douche (34°), afin de préchauffer l’arrivée d’eau froide et, du coup, de réduire considérablement la demande en énergie pour la production d’eau chaude sanitaire. Milliwatt Ôbox réussi, en effet, l’exploit d’inclure dans son épaisseur un échangeur thermique haute performance qui, en faisant passer l’eau froide alimentant la vanne thermostatique de la douche de 13° à 30°, réduit la consommation d’eau chaude de près de 40% par douche.
Mais ce n’est pas tout.


Gain de 5 à 8 kWhep/m²/an sur le Cep

"Le fait d'installer ce système Milliwatt Ôbox fait gagner 5 à 8 kWhep/m²/an sur la consommation d’énergie primaire du projet, précise Alexandre Pardini, directeur commercial de Gedimat Borgo(1). De ce fait, notre client a pu optimiser son descriptif en évitant l’installation d’un système de production d’ECS beaucoup plus couteux et en passant sur une référence de plancher Milliwatt 8 (entrevous Isoleader Up 0,18 accessoirisé), alors que l’étude thermique initiale prévoyait un plancher Milliwatt 4 (entrevous Isoleader Up 0,14 accessoirisé). Cela lui a permis également de gagner un peu de hauteur en vide sanitaire.”

Une économie estimée à 900 € HT sur le cout global

“C'était ici d'autant plus intéressant que les Architectes des Bâtiments de France interdisaient la pose de panneaux solaires en toiture pour la production d’ECS, complète Laurent Teramo, conducteur de travaux du CMiste Demeures Corses(2). L’installation d’un chauffe eau thermodynamique très performant (technologie CO²) semblait donc inévitable, mais la pose d’un entrevous Milliwatt Ôbox nous a permis de conserver une solution beaucoup plus économique avec une production d’ECS par ballon thermodynamique «basique» et un chauffage électrique par convecteur dernière génération. Cela représente une économie d’environ 900 € HT sur la construction, sans prendre en compte les économies d’énergies dont va bénéficier la propriétaire au fil des ans.

Une mise en œuvre facile et rapide

Fruit d’une réflexion approfondie de la R&D KP1, de rencontres et de chantiers tests avec des maçons et des plombiers, notamment pour optimiser le positionnement des éléments, l’installation d’un entrevous Milliwatt Ôbox est très simple. D’une dimension identique, le Milliwatt Ôbox s’installe simplement à la place d’un entrevous PSE Isoleader, le maçon devant juste repérer l’emplacement du futur bac à douche ou de la baignoire afin de le positionner en dessous.


Pour le plombier, l’installation débute avec le raccordement dans le vide sanitaire au réseau d’évacuation du tuyau des eaux grises de Milliwatt Ôbox (tuyau PVC diamètre 50 mm). Puis, dans la salle de bain, le raccordement des tubes d’alimentation démarre avec la découpe, au raz de la dalle, de la réservation en PSE renforcé qui protège les raccords d’alimentation et le tuyau d’évacuation de la douche.


Le repérage des raccords est facilité par 3 bouchons de couleurs différentes. Bleu pour l’entrée d’eau froide; Rouge pour la sortie d’eau préchauffée à relier au mitigeur de la douche et Jaune pour l’entrée du circuit purge. Le tuyau d’évacuation est, lui, à raccorder au siphon du receveur de douche lors de son installation.


Une fois les différents tubes ou flexibles d’alimentation amenés depuis le collecteur sanitaire général de la maison, le plombier effectue les raccordements. Suite à plusieurs chantiers tests, les espaces entre chaque raccord sont prévus afin de faciliter le passage des outils.

Côté collecteur général sanitaire, deux opérations sont à réaliser : rajouter un robinet de purge sur le circuit principal et une nourrice dédiée à l’alimentation de l’entrevous Milliwatt Ôbox.


L’efficacité du système Ôbox est liée au très bon niveau de rendement de son échangeur thermique. Pour récupérer le maximum de chaleur, l’eau évacuée circule dans un échangeur à plaques constitué de très fines lamelles. Pour garantir durablement l’efficacité du système et écarter tout risque d’obstruction à l’entrée de l’échangeur par la présence de cheveux notamment, un bouton de purge permet d’envoyer de l’eau à contrecourant dans le système durant 10 secondes, afin d’évacuer toutes les impuretés. Ce bouton est ici installé sur la nourrice principale dans la pièce technique mais pourrait, tout aussi bien, s’intégrer dans la salle de bain, KP1 travaillant sur un dispositif de gestion automatique.


Le système Ôbox est alimenté par un collecteur spécifique. Une nourrice doit donc être installée à côté du collecteur central avec une alimentation pour l’arrivée de l’eau préchauffé par l’Ôbox et deux sorties : l’une vers le mitigeur de la douche ou de la baignoire et la seconde vers le ballon d’eau chaude.

Pose : une heure sans surprise

"La pose est très simple, résume Anthony, plombier à San Damiano près de Bastia, qui réalisait d’ailleurs sa première installation avec Les Demeures Corse. Par rapport à un branchement classique, il faut juste rajouter une clarinette, rallonger les tubes PER pour l’alimenter et poser le bouton pour la purge. Une fois que l'on a intégré ces nouveaux gestes et prévu les accessoires, cela prend une heure de plus, grand maximum.”


Un joker pour maintenir un prix de vente compétitif

"Le système Milliwatt Ôbox bénéficie d’un agrément “Titre V” qui permet la valorisation par les bureaux d’études thermiques des 5 à 8 kWhep/m²/an de Cep dans le calcul de consommation globale de la maison, conclut Laurent Abric, Responsable Matériaux Nouveaux au service Recherche & Développement KP1. C’est donc un excellent joker "Cep" quand la maison est mal orientée où pour surmonter les exigences de la RT 2012 tout en conservant ses habitudes constructives, comme ici en zone méditerranéenne H3. Dans les autres zones climatiques, il renforce l'intérêt des planchers KP1, les solutions Milliwatt en particulier mais aussi les planchers type "duo” avec un complément d’isolant sous chape flottante si l’on vise les niveaux de performances thermiques supérieurs des labels HPE, THPE et BEPOS.”


Industriel, négoce, constructeur et entreprise réunis pour fêter le branchement du premier Milliwatt Ôbox de l’Ile de Beauté. De gauche à droite : Laurent Abric (R&D KP1), Anthony, plombier à San Damiano, Laurent Téramo, chef de travaux Demeures Corses et Alexandre Pardini, directeur Commercial Gédimat Borgo.

(1) Distributeur exclusif de KP1 pour la Haute Corse depuis plus de 20 ans, le groupe Gedimat Borgo comprend 4 agences : Borgo, près de Bastia, Morosaglia, Corte et L’Ile-Rousse.

(2) Avec plus de 40 maisons par an sur la Haute Corse, Demeures Corse est le premier constructeur de maisons individuelles de l’île. Comme le souligne sa signature “Bâtisseur durable”, l’entreprise, basée à Bastia, place la préservation de l’environnement et les économies d'énergie au cœur de ses réalisations, d’où son intérêt constant pour l’innovation… … surtout quand elle est simple et efficace.


Pour en savoir plus sur le plancher Milliwatt Ôbox, cliquez ici !

Le chantier en bref

Maison R+1 de 144 m²
Altitude : 330 m
Maître d’œuvre : Demeures Corse
BET : Bastide Bondoux

Murs porteurs et de refends : parpaing,
Isolation par l’intérieur : doublage PSE 13 + 130mm
Isolation comble perdu : laine minérale projeté (460 mm).
Plancher bas : Milliwatt KP1 Up 0,18 avec rupteurs périphériques et de refends
Plancher haut : entrevous EMS KP1 + Isorupteurs.

Découvrez le plancher bas sans étais, en images :





Recherche