L'intérêt de la prédalle KP1 sur l'exécution du chantier


 

L'exécution d'un chantier dans les meilleures conditions possibles passe par le bon savoir-faire au niveau de la mise en œuvre des

planchers à prédalles et notamment par la maîtrise des certaines étapes clés :

 

  • L'étaiement
  • La pose des prédalles
  • Le ferraillage et coulage de la dalle de compression
  • Désétaiement

 

L'étaiement

 

L'étaiement est un élément déterminant de la sécurité du chantier et de la qualité future du plafond. Pour assurer une planéité parfaite des futurs plafonds, la pose des prédalles exige la mise en place d'une ou plusieurs files d'étaiements, disposées conformément au plan de préconisation de pose fourni par KP1.

 

La pose des prédalles

 

 

 

Les prédalles peuvent être posées sur tous types d'appuis : poutres, voiles

béton, maçonneries, profilés métalliques.
Les prédalles sont posées côte à côte avec un espace idéal de 5mm sur des

appuis préalablement réglés et de niveau ou sur des lisses de rive placées contre

l'appui. Aucun élément ne doit gêner la pose des prédalles.
S'assurer, au moment de la mise en place de la prédalle, que les valeurs minimales

des d'appuis sont respectés.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le ferraillage et coulage de la dalle de compression

 

Les armatures complémentaires (chapeaux, renforts, aciers sur joints) seront mises en place conformément au plan de préconisation de pose établi par le notre bureau d'études.

 

Désétaiement

 




La qualité finale du plancher et la sécurité du chantier dépendent de la bonne exécution du désétaiement.
Le phasage du désétaiement doit respecter le mode opératoire défini

par l'entreprise. Celui-ci devra être consigné dans le PPSPS.
Maintenir l'étaiement si stockage de matériel ou d'étaiement

des niveaux supérieurs sur le plancher.