L'intérêt de la prédalle KP1 sur la préparation chantier



 

L'exécution d'un chantier dans les meilleures conditions possibles passe par l'anticipation et notamment par la bonne préparation d'un chantier. Pour cela, il est nécessaire de définir :

 

  • Les options techniques
  • Le découpage logistique du chantier
  • Le rétroplanning

 

Les options techniques

 

    • Sélectionner les solutions techniques proposées en fonction de leurs intérêts économiques, de rapidité d'exécution et de simplification des méthodes chantiers toute en validant leur conformité avec les règlements en vigueur.

 

    •  Vérifier la capacité de levage de la grue au point de déchargement des prédalles.

 

    • Gérer les appuis des prédalles en fonction de l'étaiement prévu (tours ou étais, étaiement intermédiaire et/ou étaiement en rive).

 

 























 

Définir les zones suspendues.

  • Définir les méthodes de prévention des risques utilisées, notamment celles qui visent à prévenir des chutes de hauteurs lors de la pose des prédalles.


 

Le découpage logistique du chantier

 

Déterminer le sens d'avancement chantier et le sens de pose par travée pour : 

  • Etablir la fiche de lotissement KP1 : découpage du chantier par chargement de camion en fonction du sens avancement du chantier et de 
la cadence d'avancement du chantier






































Etablir la fiche camion KP1 : ordre de chargement des prédalles sur le camion en fonction du sens de pose par travée.


































      • Incorporer du bon côté des prédalles les DAK prédalles pour prévenir des chutes de hauteurs lors de la pose des prédalles.
      • Valider l'accès en sécurité des camions sur le chantier.
      • Prévoir éventuellement une zone de stockage tampon ou un horaire de livraison adapté au chantier.
       
Le rétroplanning

 

La bonne gestion d'un chantier passe par l'identification des dates de livraisons puis en découle une succession d'actions qui doivent être antérieures à ces dates, ce qu'on appelle un rétroplanning. Ce rétroplanning doit être établi en début de chantier et mis à jour tout au long du chantier.

 

 

KP1 a dédié une cellule qui est chargée de garder ce rétroplanning à jour en fonction des évolutions du chantier et de nos propres contraintes internes.