La protection de l'environnement : c'est aussi possible dans l'industrie

Le béton est le matériau le plus utilisé dans le monde.

La contribution de ses produits et de son industrie à la démarche du développement durable, se doit d’être exemplaire, l’Industrie du Béton s’y engage durablement. La démarche du développement durable associe trois objectifs : efficacité économique, équité sociale et préservation de l’environnement, que notre industrie a pleinement inscrits dans son projet social. C’est de l’avenir de tous, mais nous sommes, nous professionnels de la construction, concernés au premier chef par ces préoccupations. Notre industrie a déjà mis en oeuvre des solutions constructives pour relever ces nouveaux défis et répondre aux besoins des générations à venir.

Émissions de gaz à effet de serre

Dans le prolongement du Grenelle II, KP1 vient de réaliser un bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre (GES) induites par ses activités. Ce bilan a été effectué conformément au décret du 11 juillet 2011.

Pour télécharger la synthèse, cliquez ici.

Les produits en béton et la protection de l'environnement 


Démarche HQE et informations produits : les FDES (Norme NF P 01-010)

La Haute Qualité Environnementale (HQE) est une démarche volontaire permettant aux maîtres d’ouvrage de prendre en compte désormais sur la base d’un langage commun (14 cibles) les caractéristiques environnementales d’un bâtiment depuis sa conception jusqu’à sa mise en service. Cette démarche répond à deux grands défis de notre siècle : Un plus grand confort et une meilleure sécurité des bâtiments, une maîtrise de l’utilisation des ressources naturelles et de l’énergie. Elle comporte un volet « choix des produits » (dans la cible 2), qui nécessite notamment la fourniture d’informations environnementales et sanitaires sur les produits. La Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) d’un produit, décrite dans la norme NF P 01-010, fournit un modèle d’information aujourd’hui reconnu sur les données environnementales et sanitaires des produits et matériaux de construction. Elle est demandée lors d’une réalisation HQE.


Analyse du cycle de vie


La méthode utilisée pour chiffrer les impacts environnementaux des produits est basée sur l’Analyse du Cycle de Vie (ACV). Elle aboutit à 10 indicateurs d’impacts, qui concernent la consommation de ressources, la pollution de l’air et de l’eau et la production de déchets. Les aspects confort et santé sont également pris en compte à partir d’études menées sur les produits (radon, COV, acoustique, thermique notamment).

La FDES précise en outre la contribution des produits à l’écogestion des ouvrages, c’est-à-dire la réduction des impacts environnementaux liés à l’exploitation de l’ouvrage (l’entretien, le chauffage d’un bâtiment…).



Pourquoi c’est essentiel ?

Nous nous sommes engagés pour vous informer sur la qualité environnementale et sanitaire de ces produits. Ces analyses permettent de
comparer de manière objective les différents produits et matériaux utilisés pour la construction. À ce jour nous disposons de plusieurs FDES dont notamment celles des poutrelles et de l’entrevous EMS. Elles témoignent de la volonté du secteur de présenter en toute transparence le bilan environnemental et santé de ses produits, largement utilisés dans la construction.


CE QUI A CHANGÉ DEPUIS LE PROTOCOLE DE KYOTO

Depuis les accords de Kyoto, l’Europe s’est engagée dans une politique globale de réduction des consommations d’énergie et de réduction de gaz à effet de serre. La loi Energie de programmation du 13 juillet 2005 fixe un objectif de division par 4 des émissions de CO2 du secteur résidentiel et tertiaire avant 2050.


Dans le neuf

La voie est désormais tracée avec :
  • la Loi Énergie (réduction de la consommation énergétique des bâtiments neufs de 40% par rapport à 2000)
  • la Réglementation Thermique 2012 (amélioration de la performance énergétique des constructions neuves)
  • les labels Haute (HPE) et Très Haute Performance Energétique (THPE)
  • le label Bâtiment Basse Consommation (Effinergie).


Dans l’existant

La France sera prochainement dotée d’une réglementation statuant des mesures d’ordre financier. C’est une priorité puisque le parc de bâtiments résidentiels représente environ 30 millions de logements. La mise en place du Diagnostic de Performance Energétique (DPE), dans le neuf et l’existant, correspond à la transcription, en droit français, de la Directive Européenne sur la performance énergétique des bâtiments et a fait l’objet d’un décret publié au Journal Officiel du 14 septembre 2006.


DPE, LA NOUVELLE DONNE POUR ÉVALUER LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DE VOTRE LOGEMENT


Qu’est-ce que le DPE ?

Le Diagnostic de Performance Énergétique permet d’évaluer les consommations énergétiques d’un logement et, par le biais de recommandations techniques, de faire réaliser des travaux d’économies d’énergie

Il comprend systématiquement :
  • une visite sur site
  • une estimation chiffrée en euros des frais d’énergie annuels (chauffage, éclairage, etc.) pour mieux évaluer la facture à payer.
  • la remise d’un rapport avec la lecture d’une double étiquette : 
• une étiquette « énergie » pour connaître la consommation d’énergie des logements (comme celle utilisée pour les équipements
électroménagers et les voitures) en les classant sur une échelle de 7 classes.
• une étiquette « climat » pour connaître l’impact environnemental de la construction en fonction de ses émissions de gaz à effet de serre.
  • Des recommandations de travaux permettant d’économiser de l’énergie et d’améliorer la performance du bâtiment avec l’indication d’une fourchette en euros de l’économie, de l’investissement et du temps de retour sur investissement.

Que comporte le DPE ?

Il permet de classer les logements en fonction de leur consommation énergétique et de leur émission de CO2 lors :
  • de la vente,
  • de la mise en location,
  • de la construction.


Quels sont les avantages du DPE pour vous ?

En tant que vendeur (bailleur) :
• Évaluer la performance énergétique et le niveau d’émission
de gaz à effet de serre de son bien.
• Accroître la valeur de son logement par rapport aux autres
biens disponibles sur le marché.
• Bénéficier de recommandations de travaux d’économie
d’énergie.

En tant qu’acheteur (locataire) :
• Évaluer la performance énergétique et le niveau d’émission
de gaz à effet de serre de son futur bien ou celui qu’il occupe
en tant que locataire.
• Comparer objectivement la qualité énergétique
et environnementale des logements mis en vente ou loués.
• Repérer les travaux les plus efficaces pour économiser de l’énergie.


LES APPLICATIONS DU DPE 

Concerne tous les bâtiments existants et neufs dont les logements.
Application :
  • obligatoire pour la vente de biens immobiliers dans l’existant depuis le 1er novembre 2006 obligatoire pour la livraison des logements neufs et pour les locations
  • depuis le 1er juillet 2007.
  • Date de validité : 10 ans



Qui fait le DPE ?

Le DPE doit être délivré par un technicien certifié (par un organisme certificateur dès le 1er novembre 2007) assuré, impartial et indépendant du propriétaire du bien ou de son mandataire, comme d’une entreprise susceptible d’effectuer les travaux en relation avec le DPE. Pour l’instant, environ 6 000 professionnels se sont formés à la réalisation de ces diagnostics.

  • Avant le 1er novembre 2007, il s’agit de s’adresser à votre notaire, à des intermédiaires immobiliers ou de confier cette mission à des professionnels formés qui peuvent effectuer des diagnostics immobiliers (amiante, plomb, termites,…).
  • Après le 1er novembre 2007, la certification des diagnostiqueurs sera alors obligatoire et les organismes certificateurs tiendront à la disposition du public la liste des diagnostiqueurs formés.

Comment trouver un diagnostiqueur ?

Le site de l’ADEME (www.ademe.fr) ou les points «Espace Infos Energie» donne une liste non exhaustive de diagnostiqueurs à contacter.
Le site de la Fédération Interprofessionnelle du Diagnostic Immobilier FIDI (www.fidi.fr).
Le site de la Fédération Nationale des Experts et de la Construction de l’Immobilier (www.fneci.com).


Quel est le coût approximatif d’un DPE ?

Le Ministère du Logement donne une moyenne des prix estimés du DPE pour les ventes qui oscille entre 150 et 250€ TTC suivant le nombre de pièces. Cependant, chaque diagnostiqueur est libre de fixer les tarifs de ses prestations.

Consommation énergétique (en énergie primaire)*

 pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire et le refroidissement.

* Consommation énergie primaire : consommation énergie finale
(au compteur) + pertes de distribution + consommation des producteurs et transformateurs d’énergie