Quoi de neuf
13/07/2020

L’économie française commence à prendre la mesure des effets du choc de la Covid-19. De nombreux secteurs ont été durement touchés parmi lesquels la construction. Pourtant, KP1, le leader français du béton précontraint, voit se profiler une reprise forte de ses activités qui devrait lui permettre de surmonter une crise aussi soudaine qu’imprévisible. 

 

Veronique Merli directrice Finances chez KP1 
Véronique Merli, directrice Finances chez KP1 

Comment se porte KP1 au moment du déconfinement ? 

 KP1 se porte bien, nous avons tout d’abord privilégié la sécurité de nos salariés en veillant à adapter de manière rigoureuse nos process aux conditions nécessaires à la lutte contre le covid-19 et en nous approvisionnant en équipements de sécurité (masques, gel, etc.), prérequis au redémarrage de nos activités. 

 En parallèle nous avons travaillé avec énergie à la sécurisation de notre trésorerie afin de pouvoir faire face au confinement et à la perte d’activité durant la période. 

 Pour cela, nous avons utilisé tous les leviers mis à notre disposition par le gouvernement, de chômage partiel, de report de paiements de charges et en premier lieu nous avons mis en place un prêt garanti par l’Etat (PGE) avec notre partenaire la CEPAC afin de couvrir notre besoin en fonds de roulement durant la période d’inactivité. 

 L’ensemble de ces mesures permet au groupe d’assurer sa continuité d’exploitation et d’aborder avec sérénité, la reprise de nos activités qui se veut très soutenue tout comme le redémarrage de nos projets. 
   

Quelles sont les règles qui ont été mises en place ?  

 L’ensemble de nos process ont été adaptés à l’état d’urgence sanitaire, tout a été mis en œuvre pour que notre personnel travaille en sécurité (règles de distanciation, désinfection des locaux, port d’équipements de protection individuelle adaptés). 

 Nous nous sommes également faits forts, en tant que leader, de respecter la loi LME, en payant nos fournisseurs en temps et en heure et nous avons eu le même niveau d’exigence envers nos clients. 
   

Comment voyez-vous la situation de KP1 pour les mois à venir ? 

 Nous sommes confiants dans nos atouts pour profiter pleinement de la reprise débutée mi-avril 2020, elle s’effectue progressivement dans le strict respect de la sécurité de nos employés et en conformité avec les recommandations gouvernementales. 
   

Etes-vous confiante pour le développement de KP1 ? 

 Notre confiance se voit renforcée par la récente signature d’un accord définitif avec GSO Capital Partners, la plate-forme de crédit de Blackstone. Cet accord n’est soumis qu’à l’obtention de l’autorisation préalable de la Commission Européenne et voit le total refinancement du haut de bilan du groupe. La dette du groupe sera ainsi substantiellement diminuée à l’issue de cette opération et nous permettra d’avoir un bilan équilibré. 

 Nous sommes fiers d’avoir le soutien de GSO Capital Partner qui nous accompagne dans notre transformation et le déploiement de notre vision stratégique.