Reportage chantier
31/08/2017

Avec ses structures poteaux-poutres de 18 m de haut prolongée par des débords de toit en pannes béton, ses plancher bas planchers poutrelles-entrevous sur longrines posés sur pieux et ses planchers d’étage en dalles alvéolées, le nouveau multiplexe cinéma de Clermont-Ferrand, inauguré le 3 mai, fait la part belle aux solutions de KP1 pour les planchers et aux savoir-faire respectifs de KP1 Bâtiment pour l’enveloppe et du groupe GCC Construction pour le gros œuvre et le second œuvre. Visite guidée.

 

 

La structure béton des deux bâtiments constituant le multiplexe cinéma Clermont Nord impressionne. Tout est surdimensionné dans ce projet situé boulevard Etienne Clémentel, sur une nouvelle zone commerciale de 5,5 hectares en face de l’hypermarché Auchan Nord. « L’édifice se caractérise par un ensemble de contraintes assez rares, explique Nicolas Grange, Ingénieur travaux chez GCC, qui réalisait son premier cinéma et sa première charpente béton préfabriquée. Déjà nous sommes dans une zone inondable et il fallait construire sur vide sanitaire et poser l’édifice sur des pieux, afin de tenir compte des crues centenaires de l’Allier. Ensuite les 12 salles de cinéma sont situées au premier étage et nous devions les livrer à l’exploitant CGR(1), avant le rez-de-chaussée qui accueillie de activités commerciales et de loisirs, non encore connu au départ du chantier. »

 

Un travail en avant-projet très élaboré

Si le projet initial était pensé en charpente métallique, le maître d’œuvre d’exécution, Opus propose à KP1 Bâtiments d’étudier une variante en béton. « Le défi était passionnant, se rappelle Joël Kazaoui en charge du projet avec l’appui de Jean Luc Courbon pour l’étude de prix. Durant 10 mois, nous avons travaillé en liaison étroite avec Opus et le bureau d’études de conception FY Ingénierie afin de définir la meilleure solution qui rentrait dans l’enveloppe financière. Le succès de la réponse s’appuie sur les avantages du béton avec la stabilité au feu qui évite le flocage et l’ignifugation de la charpente mais aussi la capacité des usines KP1 à fournir, en permanence et dans les délais, des produits hors normes dont des pannes de la taille de porteuses. »

 

 

Une enveloppe poteaux-poutres en 4 mois

GCC et KP1 bâtiments, co-traitant solidaire, ont joué leur participation respective en parfaite synchronisation. Après des travaux de fondation et la mise en place de pieux pour aller s’ancrer dans un sol porteur situé à 5-6 m de profondeur, la construction démarre en avril 2016 avec un phasage classique - poteaux, poutres et planchers -  pour se terminer fin juillet. « Le challenge a été de rester dans notre timing et de gérer les approvisionnements, résume Joël Kazaoui. Nous avions des poutres de 25 m de long pesant 24 tonnes et des poteaux de 18 m avec des sections de 80 x 80 cm et un poids de 30 tonnes, ce qui n’est pas commun. Cela a nécessité de programmer de multiples convois exceptionnels depuis le site de Grigny dans le Rhône pour les poteaux, les poutres et les longrines. De leur côté, les dalles alvéolées d’une longueur moyenne de 12 m proviennent de Ciel, en Saône-et-Loire. »

 

kp1_multiplexe_clermont_ferrand_2_0.jpg  kp1_multiplexe_clermont_ferrand_1.jpg

D’immenses pannes en débord de toiture

« Nous avions également installer en toiture des pannes de 25 m de long avec des porte-à-faux de 2.5 à 3 m pour créer des casquettes tout autour du bâtiment, continue Atef Saidi conducteur de travaux pour KP1 Bâtiments. Leur installation a exigé un phasage et un positionnement de la grue très précis et l’utilisation de deux nacelles pouvant atteindre les 27 m. » Concrètement, l’exécution a été menée par deux équipes de 6 personnes avec deux grues autoportées de 160 et 90 tonnes. « Nous avons livré la coque en ne fermant pas toutes les parois afin de laisser passer les équipements du cinéma. »

 

kp1_multiplexe_clermont_ferrand_longrines_entrevous_plancher_bas.jpg  kp1_multiplexe_clermont_ferrand_longrines_entrevous_plancher_bas_1.jpg

Deux hauteurs de vide sanitaire

Les planchers bas des deux bâtiments se caractérisent par la hauteur conséquente de leur vide sanitaires : 80 cm pour le premier bâtiment et 160 cm pour le second, dont l’emprise est totalement dans le périmètre des crues centennales de l’Allier.

« Ne connaissant pas les contraintes des utilisateurs finaux, le plancher bas est clairement surdimensionné afin de prendre en compte des surcharges très importantes afin d’accueillir tout type d’activité, précise Nicolas Grange. Cela a impliqué plus de ferraillages et des dimensionnements de planchers à poutrelles précontraintes pouvant reprendre 500 kg /m², sur des portées de planchers conséquentes, dépassant les 6.00ml » La mise en œuvre s’est effectuée sans étaiement sauf pour certaines parties où les portées dépassent les 6.20 m. »

« Dès le montage du projet, nous avons suivi avec attention le prédimensionnement des planchers poutrelles et ensuite tous les aspects logistiques en liaison avec le négociant de matériaux BigMat Etellin, complète Fabrice Roux, Responsable de Secteur Distribution KP1. Une des contraintes principales étant de poser le plancher Vide Sanitaire à la fin de la phase Gros Œuvre, après montage de l’ossature du Bâtiment. Nous avons dû réfléchir et optimiser les solutions afin de faciliter au mieux la mise en place des poutrelles et des entrevous polystyrènes par les équipes de pose de GCC, dans un timing très serré » 

 

Le plancher bas du bâtiment sur un vide sanitaire de 1.60 m et des portées importantes, a nécessité de travailler en poutrelles jumelées et la conception d’un hourdis PSE spécifique, mono-pièce coffrant intégrant une double languette pour l’isolation thermique. Autre particularité : en périphérie, GCC a fait fabriquer des prémurs avec un parement plus haut. Des empochements ponctuels ont permis de liaisonner les aciers sismiques du plancher avec les prémurs. Le coulage du béton dans les prémurs s’est fait en deux étapes : jusqu’à l’arase du plancher puis, une fois le ferraillage installé, les compagnons ont fini de le couler en même temps que le plancher.

kp1_multiplexe_clermont_ferrand_dalles_alveolees.jpg  kp1_multiplexe_clermont_ferrand_dalles_alveolees_1.jpg

Un plancher d’étage renforcé à 8 m

Situé 8 m plus haut, le plancher d’étage est en dalles alvéolées renforcées, afin de supporter le gradinage des 12 salles de cinéma qui totalisent 2300 fauteuils avec des écrans de 20 à 9 m de large et une salle premium de 160 fauteuils en cuir équipée de l’équipement “Ice” pour Immersive cinéma experience.

L’appui du BIM en avant-projet

A noter, également, la création d’une maquette numérique par le bureau d’études KP1 en phase de conception. « Le bâtiment a été dessiné zone par zone avec le logiciel KP1 Planet en 2D, précise Laura Jimenez du Bureau d’Etudes KP1. Nous avons aussi développé des objets BIM afin de préciser les points techniques et la fixation de certains éléments. »

Un négociant très impliqué

Dernier point remarque, la valeur ajoutée du négociant Big Mat Etellin, qui regroupe 14 points de vente autour de Clermont Ferrand. « Ma première mission a été de coordonner la logistique et des livraisons avec de nombreux directs usines, explique Max Caputo, chargé d’affaires Plancher. Nous avons établi un cadencier au départ du chantier que nous avons adapté à la demande de GCC et de ses poseurs. » 12 semis d’entrevous et 8 semis de poutrelles ont été nécessaires pour livrer les 5500 m² de poutrelles hourdis des planchers bas ! « Une mission qui s’est, ensuite, poursuivie durant toute la phase second œuvre.

(1) 3ème circuit cinématographique français avec 40 Multiplexes et 7 complexes, le groupe CGR cinéma est présent dans 41 villes.

 

kp1_multiplexe_clermont_ferrand_photo_equipe.jpg

De gauche à droite: Max Caputo (chargé d’affaires Plancher BigMat Etellin), Fabrice Roux (Responsable secteur distribution  KP1), Nicolas Grange (Ingénieur travaux GCC) et Laura Jimenez (Technicienne Bureau d’Etudes KP1).

 

Ce qu’ils en pensent

kp1_multiplexe_clermont_ferrand_nicolas_grange.jpg

 

« Le multiplexe vient d’être inauguré et quand nous passons devant c’est une vraie fierté pour toute notre équipe d’avoir participé à la réalisation d’un bâtiment emblématique de la commune de Clermont-Ferrand. Sur le plan personnel, j’avais fait de la préfa mais jamais un structure complète en charpente béton et plancher préfabriqués et ce fut une expérience intéressante et enrichissante. »

Nicolas Grange, Directeur de travaux GCC Agence Rhône-Alpes

 

kp1_multiplexe_clermont_ferrand_fabrice_roux_kp1_batiments.jpg

 

 

« C’est un chantier magnifique, hors normes, où nous avons optimisé au maximum les solutions de planchers poutrelle/ hourdis, afin de s’adapter aux contraintes d’un tel chantier de bâtiment tertiaire, tant sur le plan mécanique, que sur les interactions avec les autres lots et corps d’état, ainsi que sur les aspects logistiques et planning. »

Fabrice Roux, Responsable Secteur KP1.

 

 

kp1_multiplexe_clermont_ferrand_akeif_saidi_kp1_batiments.jpg

 

« Nous avons concurrencé la charpente métallique avec de multiples ouvrages techniques tels des croisements de pannes, des altimétries différentes et des parties en biais répondant aux enjeux architecturaux. »

Akef Saidi, conducteur de travaux pour KP1 Bâtiments

 

 

kp1_multiplexe_clermont_ferrand_max_caputo.jpg

 

« KP1 est un partenaire effectif depuis 3 ans avec des volumes et une complicité de plus en plus importante grâce à sa valeur ajoutée en termes de services, de conseils et de réponses sur les points techniques. »

Max Caputo, Chargé d’Affaires Plancher Big-Mat Etellin

 

 

kp1_multiplexe_clermont_ferrand_4.jpg  kp1_multiplexe_clermont_ferrand_5.jpg

kp1_multiplexe_clermont_ferrand_6.jpg

Fiche technique

Maitre d’ouvrage : Quantum Development, Clermont-Ferrand

Architectes : BO&A (Bresson Ondet et Associés), Clermont-Ferrand (63) & Chapman Taylor France, Paris (75)

Economiste : ECIB Project, Clermont-Ferrand (63)

Maitre d’œuvre Exécution : Opus, Clermont-Ferrand (63)

BE Avant Projet : FY Ingenierie, Cournon D’auvergne

BET Structure : IB2A, Clermont-Ferrand (63)

Bureau contrôle et Coordinateur SPS : Socotec, Clermont Ferrand

Entreprises Gros-Œuvre : GCC, Cebazat (63) et KP1 Bâtiments (69)

 

Les chiffres clés

6 320 m² de plancher hourdis

6320 m² de dalle alvéolaire

6 599 ml de poutres

 

Le groupe GGC


Fort de 33 entités sur l’ensemble du territoire et une au Maroc, un CA 2016 de 651 M€ et 2 300 collaborateurs, le groupe GCC s’est hissé, en moins de 20 ans, dans les 10 premières entreprises du secteur BTP.
L’origine remonte à 1906 avec la création de la société Énergie Industrielle, puis, après le barrage de Tignes (1947-1952), le développement d’une activité bâtiment aboutissant, en 1996, la création d’un département Génie Civil et Construction est filialisé sous le nom d’EI GCC. Indépendant depuis 1999 et détenu majoritairement par ses salariés et ses cadres dirigeants, le Pôle Construction du groupe GCC connaît une phase importante de croissance interne et externe. Il est complété d’un Pôle Energie constitué par l’acquisition de sociétés expertes en génie thermique et climatique, génie électrique, gestion technique de bâtiment et en hydraulique et mécanique. GCC est, aujourd’hui, un opérateur de référence sur le marché des Partenariats Public-Privé.

www.gcc-groupe.com