Réaménagement en logements d’un monument historique: des solutions constructives modernes au service de la tradition

Complexe immobilier « Quai aux Vivres » à Rochefort (17)
  • Les produits KP1 permettent la réalisation du complexe immobilier quai aux vivres à Rochefort

Un projet d’exception qui valorise en logements un vestige de l’ancien Arsenal royal du XVII siècle

Considéré comme «le plus grand et le plus beau des magasins de la Marine du royaume», l’ancien Commissariat de la Marine de Rochefort, dont la construction par l’ingénieur Louis-François Le Vau, membre de l’Académie royale d’architecture, fut décidée par Louis XIV en 1669, constitue un ensemble architectural exceptionnel progressivement laissé à l’abandon sur les quais du port de plaisance de Rochefort. Cet édifice classé monument historique, composé de 6 bâtiments disposés en quadrilatère autour d’une cour centrale, fait l’objet depuis 4 ans d’un vaste et ambitieux programme de rénovation de 35 M€ porté par le promoteur Nicolas Walewski, descendant en ligne directe de Napoléon. Objectif : réaménager le site en un complexe immobilier de 242 logements haut de gamme, dont les 2/3 seront commercialisés en location meublée de tourisme 3 étoiles.
« Tout le challenge de ce projet était de réaménager le site et réaliser les travaux conformément aux exigences de l’habitat moderne tout en conservant l’architecture d’origine afin de préserver son authenticité, explique Stevan Tempette, Directeur de Travaux chez Eiffage Construction Poitoux Charente et Responsable du projet. Il a fallu reconstruire à neuf, en grande partie sur des caves voutées, et déconstruire la totalité des toitures et des planchers existants tout en préservant les murs en pierres des façades encore en place, poursuit-il. Ce chantier présentait des contraintes techniques et architecturales sur l'ensemble des ouvrages notamment au niveau des verrières, des couvertures ardoises ou du parvis»
12000 m² de parking en sous-sol ont du être créés avec des poutres précontraintes coupe feu 2 h sous la cour intérieure au droit des bâtiments. Les Prémurs KP1 ont été installés en périphérie du parking enterré et le parvis de l’ex place d’Armes a été reconstruit en dalles alvéolées permettant d’aller jusqu’à des portées de 12 m de long. 
« Au niveau des bâtiments, plus de 5000 m² de Prémurs KP1 ont été posés à l’avancement, en particulier pour réaliser les puits de lumières, cages d’escaliers et ascenseurs, permettant des levées sur 2 niveaux allant de 6 à 7 mètres, précise Stevan Tempette. La solution Prédalles, pour reconstruire les 5 niveaux de planchers du Bâtiment E, a été préférée à la charpente + bacs collaborants pour gagner du temps. »
« La modularité des Prémurs KP1 et la possibilité de pouvoir les stabiliser suivant les contraintes du site a été déterminante, conclut le Directeur de Travaux. Cette solution constructive est parfaitement adaptée pour un projet en rénovation de ce type comprenant de multiples cages d’escaliers, cages d’ascenseurs et puits de lumière créés via des verrières en toiture. »

 

Fiche chantier : 

Maître d’ouvrage : AFUL
Maître d’oeuvre : CBT CMA
Architecte : Christian Menu
Gros œuvre : EIFFAGE Construction 

 

Produits phares :

Prémurs, Prédalles, Poutres, Dalles alvéolées