Fermer la barre de recherche
Image
Béton

Complexe Cinéma Grand Ecran

Le Prémur KP1 fait son cinéma !
Langon (33)
Complexe cinéma à Langon
Complexe Cinéma Grand Ecran à Langon
Complexe Cinéma Grand Ecran à Langon - Prémur KP1
Prestation

Conception, fabrication et livraison de Prédalles, Prémurs, Dalles alvéolées, Poutres

Surface
4000 m²
Maître d'ouvrage
SARL Grand Ecran II
Maître d'œuvre
Gérard Valleron
Gros oeuvre
Eiffage Construction Nord Aquitaine
Bureau d'études
Defretin Ingénierie
Région
Méditerranée
Type de projet
Infrastructures loisirs-services

5 mois de délai tout compris pour réaliser en flux tendu le gros œuvre d’un cinéma de 6 salles: défi relevé !

Un chantier ouvert en février 2019 et des cinéphiles attendus dans les salles dès début octobre de la même année, tel était le défi à relever par la maîtrise d’œuvre pour la réalisation du nouveau complexe cinématographique Grand Ecran de Langon, en Gironde. 

« Pour tenir nos engagements et respecter le planning, la solution tout préfa était idéale, explique Ludovic Etelin, Directeur de travaux d’Eiffage Construction Nord Aquitaine. Les capacités d’organisation, de logistique et de production de KP1 ont été déterminantes pour assurer les cadences et permettre d’achever le gros œuvre en temps et en heure. » 

« En 4 mois seulement, 4000 m² de Prémurs grande hauteur, près de 500 m de poutres précontraintes, 1400 m² de Prédalles et quelques dizaines de m² de Dalles Alvéolées KP1 ont été livrés et installés en flux tendu, sans encombre sur le chantier, précise Nicolas Fredon, le Conducteur de Travaux. »

« Sur ce type de projet, la pose de Prémurs réduit de moitié le temps d’intervention par rapport à l’utilisation de banches, indique Elias Meleiro, le Chef de chantier, et c’est beaucoup plus confortable pour les équipes en terme de pénibilité.
Par ailleurs, l’organisation mise en place avec KP1 nous permettait de juxtaposer et libérer au fil du chantier les différentes salles une à une de manière indépendante, laissant la possibilité aux autres corps d’état d’intervenir le plus en amont possible pour gagner du temps, ajoute Ludovic Etelin. Au global sur le chantier, c’est 25 à 30 % de temps gagné, et un challenge réussi ! »