Fermer la barre de recherche
Image
Bandeau béton

Construction de 7 appartements privatifs

Plancher Silence : la solution simple et sûre pour construire conforme en petit collectif
Caumont-sur-Durance (84)
Construction de 7 appartements privatifs
Prestation

Conception, fabrication et livraison de Plancher Silence

Maître d'ouvrage
SARL IDPP
Gros oeuvre
Entreprise Vicedo
Bureau d'études
Newtech
Architecte
Gilbert Gonfaloneri
Région
Méditerranée
Type de projet
Maisons individuelles & Groupées
Solution constructive
Plancher Silence

Un petit programme immobilier mixte à la vente à flanc de colline

La construction d’un petit bâtiment collectif R+1 de 7 appartements à Caumont-sur-Durance, dans le cadre d’un programme immobilier privatif intégrant également 3 villas, était une était une première pour Roman Vicedo, façadier et constructeur de maisons individuelles, mais également promoteur sur cette opération.

« Afin de respecter les règlementations thermiques et acoustiques exigées en petit collectif, il nous fallait trouver une solution adaptée à notre petite structure qui soit reconnue et validée par le bureau de contrôle, explique Roman Vicedo. Mon interlocuteur chez KP1, avec qui j’ai l’habitude de travailler en construction de maisons individuelles, nous a conseillé le Plancher Silence, qui bénéficie de tous les agréments et qui peut faire valoir 100 % de réussite à tous les contrôles de mesures acoustiques réalisés en fin de chantiers depuis sa mise sur le marché », poursuit l’entrepreneur.

« Notre petit immeuble comptant moins de 10 logements, on ne nous a pas imposé d’étude acoustique pour cette opération, précise Roman Vicedo, mais l’utilisation du Plancher Silence, très simple pour nous à mettre en œuvre, a convaincu Socotec qui nous a suivi tout au long du chantier. » 
« C’est la solution idéale pour une petite entreprise comme la notre », conclut l’entrepreneur : c’est économique, la pose est rapide, il n’y a pas besoin de coffrage et tout se passe bien avec l’organisme de contrôle. C’est tout ce que l’on demande pour avancer ! »